Lien copié

Mémoire et technique : zoom sur les nouveaux voyages de l'esprit.

La mémoire permet de voyager, dans le passé évidemment, mais aussi dans le futur. L’expérience mémorisée du passé fonde la vision que chacune fait du futur. Or cette mémoire pourrait être aujourd’hui modifiée suite à des interventions technologiques :  “Sur le plan thérapeutique, les supports externes de stockage sont aujourd’hui testés sous forme d’implants cérébraux dans la prise en charge de patients amnésiques. De façon plus futuriste, l’idée de greffe de mémoire artificielle fait également l’objet de développements actuels”, est-il expliqué dans un dossier de l’INSERM (1). Des modifications de la mémoire pourraient donc induire la transformation des représentations de l’avenir. Et peut-être même la modification de la mémoire pourrait-elle, en ce sens, aboutir à des scénarios inattendus et très positifs pour le futur de l’humanité ?

La question aujourd’hui pour continuer le voyage dans les mêmes conditions – si toutefois telle est notre volonté -, réside dans la préservation de l’équilibre entre mémoire biologique et mémoire artificielle. “ La multiplication des dispositifs électroniques de stockage d’information dans notre quotidien est (…) décrite comme modifiant l’organisation et la puissance de notre mémoire, que nous sollicitons par conséquent moins. Cet équilibre entre mémoire interne et externe constitue un enjeu majeur pour l’avenir“.  Dans ces transformations,  la mémoire est “explorée” : des recherches portent sur de puissant moyens d’imagerie cérébrale, via les IRM notamment. Elle est aussi “augmentée” par des mémoires externes. Cela a été le cas de l’écriture, puis de l’imprimerie, puis du stockage audiovisuel et enfin des support numériques. La nouveauté est que ces supports externes pourraient être, via des implants connectés, rattachés au cerveau, directement et de manière permanente. Reste à se souvenir, dans la recherche pour ces nouvelles technologies qui portent sur la mémoire, de l’importance de ces enjeux.

 

 

1 – Mémoire, une affaire de plasticité synaptique. Dossier de l’INSERM. 29 janvier 2019. https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/memoire

Pour en savoir plus :

Francis Eustache (dir.). La mémoire entre science et société. Paris : Le Pommier/Humensis, avril 2019, 13 euros.

 L’observatoire B2V de la mémoire : http://www.observatoireb2vdesmemoires.fr

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*