Lien copié

Kant et les algorithmes

« Aie le courage de penser par toi-même » … en dehors de tout algorithme ! La célèbre injonction de Kant, ainsi déclinée, trouverait sa place dans le monde numérique contemporain quand chacun, au moment même où il saisit son smartphone, peut deviner l’envahissante influence des algorithmes sur ses préférences, ses choix, ses comportements et donc son “entendement”. 

Question totalement incongrue il y a seulement une dizaine d’année, certains se demandent aujourd’hui si, à force de penser avec des machines, nous serions condamnés à penser comme des machines ? Dans un questionnement éclairant sur ce qui résiste aux actions algorithmiques, les limites, les seuils, les bornes et les frontières, Leo Coutellec, chercheur en épistémologie,  explique (1) : “la limite de l’action est la limite de la puissance… l’étendue de la puissance sur le calculé“. Il se demande quelle est l’étendue de la puissance algorithmique sur les individus. Serait-elle illimitée ? Dans le cas contraire quels sont les limites à la computabilité, « nos machines sont t-elles capables de rendre computables le cerveau humain” ? La limite, pour L. Coutellec, réside dans l’incalculabilité de certains phénomènes, du fonctionnement du cerveau humain en particulier. Le vivant humain, le cerveau reste incalculable, imprédictible. Dans le rapport aux machines, l’avenir s’organisera autour d’autolimitations collectives, “la réponse à l’opacité des algorithmes ne peut être la transparence… La réponse à l’opacité c’est la symétrie… rétablir le pouvoir du calculé“. La question se pose alors de savoir comment rétablir ce pourvoir, ou comment le conserver.

Dans la recherche d’équilibre entre ces pouvoirs, une mise à distance des enfants dans l’acquisition de leur maturité, pour préserver la formation de leur esprit critique et leur libre arbitre, c’est à dire ce qui est considéré depuis les Lumières comme de justes conditions pour l’épanouissement des adultes, pourrait s’envisager. De nombreux arguments viennent à l’appui de cette mise à distance. Le cerveau des enfants, en cours de développement, est largement transformé, influencé par les expériences vécues au cours de la prime jeunesse. Les enfants humains sont vulnérables, les adultes en retour leur doivent protection. Les enfants enfin, sont le futur de l’humanité, les choix pour la socialisation des enfants, pour la transmission de la culture, sont des choix pour la société du futur. L’idée de préserver un “futur ouvert” pour les enfants dresse un cadre général à cette réflexion.

L’omniprésence des algorithmes finira t-elle par entraver le développement de la pensée critique et de l’autonomie de la volonté, défendues par le philosophe des Lumières ? L’autonomie de la volonté est ici interprétée comme la possibilité pour un individu d’agir de manière consciente, réfléchie, d’assumer ainsi la responsabilité de ses actes et de son propre avenir. Son contraire, tel qu’il est définit par Emmanuel Kant en 1784 dans un opuscule intitulé Qu’est-ce que les Lumières ? consiste en l’état de minorité : « Être mineur, c’est être incapable de se servir de son propre entendement sans la direction d’un autre ». L’omniprésence des algorithmes encouragera t-elle cet état de minorité, au delà de la période de l’enfance ? La socialisation et les modes d’apprentissage des enfants, la manière dont, justement, ils doivent développer leur propre entendement, constitue sans doute une première réponse à la toute puissance algorithmique.

 

 

1 – Intervention de Léo Coutellec, enseignant-chercheur en épistémologie et éthique des sciences contemporaines, Université Paris-Sud-Paris-Saclay, membre conseil pour l’éthique de la recherche et l’intégrité scientifique, Université Paris-Saclay (POLÉTHIS), au colloque « Au cœur des algorithmes. Démarche scientifique de l’automatisation, enjeux éthiques, juridiques et sociétaux »,  Jeudi 6 février 2020, Institut Imagine, Paris.

https://www.espace-ethique.org/actualites/au-coeur-des-algorithmes-demarche-scientifique-de-lautomatisation-enjeux-ethiques

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*