Lien copié

7 principes pour une roboéthique

7 principes pourraient, selon  Nathalie Nevejans, maître de conférence en droit privé à la faculté de droit de Douai, constituer le socle d’une roboéthique. Ces principes visent, selon la juriste, “à constituer un  corpus normatif à destination du législateur, du juge, mais également des concepteurs, des fabricants, des vendeurs et des utilisateurs”. Ces principes pourront être amendés car, précise N. Nevejans, ” les développement ultérieurs de la robotique exigeront de les compléter ou de les faire évoluer“. Le terme robotique est ici entendu au sens large et inclut les développements algorithmiques et l’intelligence artificielle indispensable à la mise en oeuvre de systèmes autonomes.

Ces 7 principes seraient les suivants  : 

Ces principes se substitueraient aux célèbres lois d’Asimov,  jugées inadéquates par Nathalie Nevejans.

 Nathalie nevejans

Traité de droit et d’éthique de la robotique civile de Nathalie Nevejans. Paris, LEH Editions, 2017.

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*