Lien copié

Les presque-humains ...

Les presque-humains. Mutants, cyborgs, robots, Zombies… et nous. Dans cette fresque de l’humain et de ses presques, de ses origines, de son évolution, de ses futurs, de ses différences, des interprétations, de ses limites et de ses possibilités, Thierry Hocquet, professeur de philosophie, rassemble ce qu’il perçoit de l’humanité et de ses abords, à la fois en savoirs, en usages et en fictions. Au lieu d’extérioriser les différences «  l’imaginaire des vivants fait du monstrueux la « contre valeur vitale » selon la formule puissante de Canguilhem »,  il cherche à apprivoiser l’effroi suscité par le hors-norme, mettant en relief son caractère familier et la fragilité des signes qui vont de l’un à l’autre : « il n’est de presque-humain que sur fond d’infamiliarité du familier. Le presque-humain n’est pas inhumain … Dans la lueur pâlissante de l’humain privé d’essence, les presque-humains viennent semer le trouble : ils dérangent notre compréhension implicite de ce à quoi on reconnait l’humain ; mais ils nous rappellent aussi avec vigueur que nous pouvons, que nous devons nous donner les moyens de les reconnaître”.  

Si le thème des frontières de l’humanité, de l’humain au non humain et de l’humain à l’inhumain, de “l’inquiétante étrangeté », du monstre,  des origines,  ou encore des artificialisations ont été maintes fois explorés, l’ambition épistémologique attire ici l’attention : « nous nous proposons d’explorer la prolifération des figures contemporaines : tenter une épistémologie de l’humain, qui parcourt les différentes voies offertes par les fictions. La question n’est plus alors de savoir qui est humain et qui ne l’est pas mais de prendre en compte quantité de personnages qui peuvent être qualifié de presque-humains”. Dans cette typologie ressortent de nombreux personnages, pensés par l’auteur dans leur rapport au monde, classés par leurs moyens, leurs fins ou leurs devenirs : goules, zombies, symbiotes, mégas, cyborgs, organorgs, robots, clone, androïdes, rogues, avatars, mutants. Une très grande et interessante galerie. 

Thierry Hoquet. Les presques humains. Mutants, cyborgs, robots, zombies… et nous. Paris : 2021, Seuil.

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*