Lien copié

Fabrication d’organes : premier exemple connu d’implant 3D à partir de tissus vivants d'oreille

Des chirurgiens viennent de réussir la reconstruction de l’oreille externe d’une patiente de 20 ans. Si, dans ce cas précis, la reconstruction vise des objectifs esthétiques avec la fabrication d’une oreille externe, l’objectif futur réside dans la restauration de la fonction de cette oreille, c’est à dire la capacité auditive. Il s’agit donc d’une importante étape dans la fabrication d’organes humains : «  just going from an ear to a spinal disc is a pretty big jump, but it is more realistic if you’e got the ear » souligne un praticien cité dans un article du New-York Times publié le 2 juin dernier (1).

L’oreille, malformée à la naissance, a été réalisée en 3D à partir de cellules prélevés sur les tissus existants. Il semble s’agir du premier exemple connu d’implant 3D réalisé à partir de tissus vivants, explique R.C. Rabin dans le NY Times. L’exploit a été réalisé par 3DBio Therapeutics, une entreprise de biotech, aux Etats-Unis. L’implant est créé à partir d’un modèle digital, de cellules prélevées sur l’oreille malformée (un gramme de cartilage), le tout assemblé dans un collagen-based bio-ink.  : «  the living cells were then mixed with the company’s collagen-based bio-ink, « like chocolaté chips mixed into cookies dough ice cream » according to Nathaniel Bachrach, 3DBio’s chief scientific officer » précise le quotidien. Les déformations congénitales de l’oreille externe touche environ 1500 personnes par an aux Etats-Unis.

1 – R C Rabin. Doctors Transplant Ear of Human Cells, Made by 3-D Printer. The New-York Times. 2 juin 2022.
https://www.nytimes.com/2022/06/02/health/ear-transplant-3d-printer.html?smid=em-share

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*