Lien copié

Sandor Marai : quand les émotions dansent avec la technique...

Oui, il croyait que la raison humaine était une force comparable à la lumière, à l’électricité ou au magnétisme qui font marcher le monde et que lui, l’homme disposant de cette force, régnait, sans aucun autre instrument, sur l’univers (…). Régner sur le monde sans technique, sans instruments, sans chiffres arabes… voilà ce qu’était son rêve.

Mais il a fini par se rendre compte que la raison ne valait rien, parce que les instincts étaient bien plus fort qu’elle. Les émotions l’emportent sur la raison et se moquent d’elle, dès lors qu’elles peuvent s’appuyer sur la technique. Les émotions et la technique entament alors une danse étrange et barbare…“.

La phrase du jour est de l’écrivain hongrois Sandor Marai. Elle est extraite de Métamorphoses d’un mariage. Paris : Le livre de poche, 2008, p. 431.

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*