Lien copié

Organoïdes neuronaux : quelle éthique ?

Les organoïdes neuronaux sont des tissus neuronaux développés artificiellement in vitro et en 3D à partir de cellules souches. La fabrication d’organoïdes ouvre des perspectives nouvelles et illimitées pour la thérapeutique et pour la recherche en santé humaine. Ces structures de cellules ont les mêmes caractéristiques génétiques que les personnes dont elles sont issues et répondent de la même manière aux médicaments. Certes, la recherche est encore balbutiante : tous les organes et toutes les fonctions – par exemple les vaisseaux, les nerfs et les interactions entre organes –  ne peuvent être aujourd’hui reproduits. Mais qu’ils soient dérivés de tissus d’organes humains ou dérivés de cellules souches, les organoïdes d’intestins, de coeurs de reins, de poumons… ont  ceci de réjouissant qu’ils apporteront peut-être une solution à la pénurie d’organes, et du même coup au trafic de ces organes. Autre avantage de taille dans l’hypothèse de la généralisation des organoïdes : ils  pourraient  aussi remplacer les modèles animaux. 

Plus problématique est la question des limites à poser pour l’utilisation et le stockage des mini-organes. Ces problèmes sont identiques à ceux des tissus et échantillons humains conservés dans les biobanks, c’est à dire la propriété et les conditions du consentement à leur utilisation au delà d’une utilisation initiale.

Une question éthique plus spécifique aux organoïdes est la suivante : à  partir de quand doit-on considérer qu’un amas de cellules devient un être vivant? La reflexion se complique encore dans le cas de tissus neuronaux. Même si les organoïdes neuronaux aident à comprendre de manière révolutionnaire le fonctionnement de la pensée, que penser d’un organoïde qui pourrait ressentir  ? 

Ce sujet sera le thème d’un colloque “Human Brain Organoids: the Science, the Ethics” qui se déroulera le 1er juin prochain à l’Université de Oxford : http://www.neuroethicssociety.org/oxford-regional-meeting-2018

 

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*