Lien copié

Hacking Darwin

Hacking Darwin, genetic engineering and the futur of humanity.  Ce livre, conçu pour un public non spécialiste, est une contribution sérieuse à la réflexion sur les enjeux des nouvelles technologies génomiques. A propos du séquençage et de l’édition génome, l’auteur s’interroge : “est-ce que je pense réellement que les connaissances acquises en 150 ans de sciences génétiques sont suffisantes pour altérer des milliards d’années de notre biologie évolutionnaire ? (… ) Une chose est sure : après près de 4 milliards d’années d’évolution guidée par certaines règles, notre espèce amorce une évolution sur la base d’autres règles (1)”.

Jamie Mezlt, expert en géopolitique, vulgarise ainsi – avec un brin de provocation – les avancées des connaissances et des technologies actuelles, et anticipe une société dans laquelle le diagnostic pré-implantatoire permettrait de choisir certains traits des futurs enfants, les traits physiques et de comportement.  Il emboite le pas à Yuval Noah Harari dans l’idée que la biologie humaine ne seraient qu’un “système différent de technologie d’information”, offert à la lecture, à la réécriture et aux piratages. Porté par son enthousiasme, il va jusqu’à affirmer que “renouveler (recasting) notre espèce” serait “inévitable“. Cette posture de l’auteur, cette perspective dans laquelle les hommes seraient impuissants face aux avancées de la science et des technologies, le rapproche des auteurs transhumanistes, ceux qui soutiennent que les humains seraient soumis à une inéluctable “flèche” du progrès. 

Le livre se conclut pourtant sur un appel à une régulation des nouvelles technologies de manipulation du génome. J. Metzl insiste sur l’urgence de cette régulation :  l’édition du génome a été classé, dés 2016, aux USA  comme une  “menace potentielle d’arme de destruction massive“. 

 

 

(1) Traduction de la rédaction.

Jamie Metzl. Hacking Darwin, genetic engineering and the futur of humanity. Sourcebooks. 2019. 

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*