Lien copié

Pour la régulation de l'édition du génome : sommet international le 27 novembre à Hong-Kong

Human Genome Editing : le second sommet international pour la régulation des nouvelles technologies d’édition du génome se tient le 27 novembre à l’Université de Hong-Kong. Le sommet est organisé conjointement par The Academy of Sciences of Hong Kong, The Royal Society, U.S. National Academy of Sciences et U.S. National Academy of Medicine. 

Le sommet se trouve dans les feux de l’actualité depuis la publication par la MIT Review, le 25 novembre dernier de cette information  : des scientifiques chinois auraient utilisé la technologie d’édition de génome, les fameux ciseaux génétiques, pour tenter d’immuniser un embryon contre le virus du Sida. Cette équipe aurait ainsi modifié et réimplanté des embryons humains par nucléases,  et fait naitre le premier bébé CRISPR en Chine. Des pratiques totalement interdites en France, et dans de nombreux pays à travers le monde. En Europe, l’article 13 de la Convention d’Oviedo ratifiée par la France en 2011 stipule que “Une intervention ayant pour objet de modifier le génome humain ne peut être entreprise que pour des raisons préventives, diagnostiques ou thérapeutiques et seulement si elle n’a pas pour but d’introduire une modification dans le génome de la descendance“.

Outre  l’inconnue que représente la transmission de caractères nouveaux et héritables “dans le génome de la descendance“,  c’est aussi la question de la sécurité et de la santé des bébés nés de cette étrange manière qui alarme et qui provoque d’innombrables réactions indignées au sein de la communauté scientifique.

 

 

 

La Chine fait naitre les premiers bébés CRISPR. https://theconversation.com/la-chine-fait-naitre-les-premiers-bebes-crispr-107619?utm_medium=email&utm_campaign=La%20lettre%20de%20The%20Conversation%2

Pour connaitre le programme : http://www.nationalacademies.org/hk/index.html

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*