Lien copié

CRISPR-Cas-9 : vers un Comité européen d'experts ?

La possibilité de modifications génétiques, via la nouvelle technologie d’édition de génome CRISPR-Cas 9, figure parmi les sujets de débats récemment ouverts par les Etats-Généraux de la bioéthique. Comme dans de nombreux sujets de bioéthique, la dimension supra-nationale de ces pratiques en rend la reflexion politique compliquée. Comment réguler dans un contexte marqué à la fois par des regroupements internationaux pour la recherche, des hypothèses de propagation génétique qui pourraient affecter l’humanité dans son ensemble et un tourisme médical massif  ? 

Dans ce contexte où de nouveaux modes de gouvernance, en particuliers européens,  restent à imaginer, le Comité d’éthique de l’INSERM contribue au débat en proposant “une instance de réflexion pluridisciplinaire européenne  qui ferait des propositions aux scientifiques et financeurs européens sur ce qui pourrait être une Recherche Responsable utilisant les technologies d’édition du génome et qui pourrait se confronter aux reflexions déjà initiées par les académies américaines, chinoise et anglaise, afin de tenter d’entamer un dialogue globalisé” expliquent  Hervé Schneiweiss et François Hirsch dans un éditorial de la Lettre d’information N°6 du Comité d’éthique de l’INSERM.

 

https://www.inserm.fr/sites/default/files/2017-12/Inserm_Lettre_ComiteEthique_6_2017.pdf

 

 

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*