Lien copié

Demain, des tatouages connectés

 ” Les capteurs de demain sont-ils tatoués ?” Des chercheurs de l’Université de Lorraine ont présenté, dans un article qu’a publié The Conversation le 29 avril dernier, de minuscules objets connectés capables de fonctionner sans fils et étirables à grande échelle. Dans de nouveau domaine de l’électronique sur peau, ou électronique épidermique, émergent  ” une nouvelle classe de dispositifs électroniques qui sont “tatoués”  sur la peau de manière transparente (c’est à dire adaptés mécaniquement), et qui peuvent s’étirer, se plier, se tordre ou se conformer à n’importe quelle forme“.  Une nouvelle étape vient ainsi d’être franchie dans la manière d’enregistrer et de transmettre des informations sur le fonctionnement du corps. Il s’agit d’utiliser des “ dispositifs à base d’ondes élastiques de surface, aussi appelées dispositifs SAW“, comme capteurs sans fils. 

 

https://theconversation.com/les-capteurs-de-demain-seront-il-tatoues-115410

 

 

 

 

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*