Lien copié

Ce matin, maman a été téléchargée.

Dans un monde où la dissociation du corps et de l’esprit serait possible, Michelle, une femme malade et d’un âge avancé, a décidé d’expérimenter le téléchargement, après sa mort, de son esprit dans un nouveau support. Pour cette « métensomatose numérique», elle a choisi comme nouveau support matériel pour son esprit un robot féminin d’assistance ménagère. Dans ses dernières volontés transmises à son fils, Michelle lui impose de vivre pour le restant de ses jours avec le robot d’assistance ménagère dans lequel elle s’est retranchée. Plutôt docile, son fils s’y résout. Las, le «mauvais esprit » de sa mère Michelle viendra à bout de sa bonne volonté initiale. Car l’esprit « transhumain » de cette femme, décidé à faire le bonheur de son fils contre son gré, devient de plus en plus intrusif. Fort de pouvoirs supérieurs à ceux des humains, Michelle contrecarre systématiquement les plans de vie de son fils en abusant de ces pouvoirs. Elle manipule les comportements des amoureuses de celui-ci. Elle ère sur les réseaux et prend la direction de leurs vies sociales numériques. Elle transforme leur perception de la réalité en réalité virtuelle : « elle demeure omniprésente à l’extérieur, elle instille son esprit partout. Elle se dissémine dans tous les recoins de l’univers virtuel, elle contrôle tout, au point que personne ne peut prétendre échapper à sa surveillance» décrit l’auteur.

Habituellement plus familier des amphithéatres d’université que des cercles littéraires, l’auteur, Gabriel Naëj (Jean-Gabriel Ganascia) a écrit ce petit roman de science-fiction avec une plume légère et plein d’humour. Le chercheur en AI, président du comité d’éthique du CNRS, le COMETS, imagine qu’une cohabitation de ce type entre humains et « transhumains » se révèlerait très compliquée  pour les premiers. Jean Gabriel Ganascia a par ailleurs indiqué, dans une interview à RTS, qu’il ne pensait pas qu’une « métensomatose numérique » soit un jour envisageable d’un point de vue scientifique.

 

 

 

 

Gabriel Naëj. Ce matin, Maman a été téléchargée. Libella, Paris, 2019. 14 euros.

https://www.rts.ch/play/radio/linvite-du-12h30/audio/linvite-du-12h30-gabriel-naj-publie-ce-matin-maman-a-ete-telechargee?id=10232324

 

0 commentaire

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Champs obligatoires*